Incident CAP10

Informations du moment, débats, ...

Messagepar Alex » 02 Mars 2006, 16:31

Conversation de bistrot peut-être, mais ce forum est tout à coup plus vivant...

Alex, un peu moins de 5 heures de Cap10.
Alex
 
Message(s) : 19
Inscrit(e) le : 20 Août 2005, 17:13

Messagepar luc » 03 Mars 2006, 10:19

Non, je ne pense pas que nous soyons tombés dans la conversation de bistrot car les personnes qui sont intervenues ici ont au moins fait quelques heures, ou dizaines d'heures de cap10 (begon, on ne sait toujours pas) voir des milliers (ça me laisse rêveur...et admiratif), donc avec un avis éclairé sur la question. Bref, les faits sont là, le cap10 est un bon avion de voltige école, même si on paye en ce moment l'optimisme de certain pilotes qui l'on cru plus solide qu'annoncé.
J'espère Begon, que tu ne reste s pas en dehors du forum par peur de te faire fustiger :oops: ...Reviens nous voir ! Ce serait trop bête !

Luc. :D
luc
 
Message(s) : 41
Inscrit(e) le : 31 Juil 2005, 13:17
Localisation : Essonne

Messagepar Giuseppe » 03 Mars 2006, 14:38

J'interviens dans ce débat sur un point qu'a soulevé Alexandre Harvois c'est à dire sur l'anonymat de certains intervenants.
Et je pose le question à Jack : ce nouveau forum était censé éviter les contribes anonymes et souvent provoquantes voire nulles et débiles et je m'aperçois que bon nombre d'inscrit le sont avec des pseudos farfelus qui ne nous permette pas l'identification donc je me demande qu'est ce qui a vraiment changé par rapport à l'ancien forum.
A moins que seul Jack connaisse l'identité du contributeur au moment de l'inscription.
Q'en est-il Jacques?
A+ Giuseppe
Giuseppe
 
Message(s) : 13
Inscrit(e) le : 02 Août 2005, 12:03
Localisation : Montpellier

Messagepar J@ck » 03 Mars 2006, 14:47

Sur ce forum chaque intervenant à une adresse mail valide, et son adresse IP est enregistrée.

Le principal avantage est que j'ai la possibilité de 'modérer' les contributions, c'est à dire si des propos injuriants, insultants et tous autres interventions non tolérées par la loi (racisme, pédophilie, ...) peuvent être effacées.
Il est aussi possible de bannir ou effacer un compte.

Cependant un forum reste un lieu de discussion ouvert à qui respecte ses 'voisins'. Les posts délibérément agressifs et provocateurs seront effacés, dans la mesure du possible je préviendrais avant...

Les questions de begon ont eu, je crois, leurs réponses...
:wink:
J@ck
Administrateur
 
Message(s) : 554
Inscrit(e) le : 19 Mai 2005, 18:47
Localisation : Paris

Messagepar luc » 03 Mars 2006, 14:54

Giuseppe, si tu fais allusion à la contrib initiale de Begon, je ne pense pas que ce soit de la provoc, mais plutot un résonnement maladroit. Maintenant pour ce qui est de l'anonymat des contributeurs, je parcours un autre forum ou il n'est pas possible de tricher, ce qui n'empeche pas les dérives de certains.

Luc, pas masqué.
luc
 
Message(s) : 41
Inscrit(e) le : 31 Juil 2005, 13:17
Localisation : Essonne

Messagepar Bee Gee » 06 Mars 2006, 20:48

Hello,

Il faut remettre les choses dans le contexte historique, le CAP10 est arrivé dans les années 71 - 73, années où j'ai débuté la voltige, à l'époque l'avion de référence était le Stampe, la certification cat A, +6 -3 était très largement suffisante pour les biplans "oldtimer", malgré que le CAP était calculé au delà de cette norme, cette dernière était en fait juste suffisante pour un monoplan plus fin, qui peut prendre dans des mains peu expertes, des vitesses relativement importantes, on dépasse très facilement avec cet avion la vitesse Va de manoeuvre (235 km/h si ma mémoire est bonne) or cette vitesse "clef" n'apparait pas sur le badin on ne trouve que VNo (300 fin arc vert) et Vne (330) or à 300 le facteur de charge potentiel dépasse déjà 9G. Lorsque j'étais instructeur voltige j'avais demandé à mon mécano de refaire le marquage du badin, arc vert Vs à Va, arc jaune Va Vno, cela signifiant bien au pilote "dans le jaune méfiance".

L'autre aspect était l'optimisme général qu'a succité cet avion à cette époque, optimisme amplifié en partie par le constructeur et aussi et surtout par certains pilotes qui présentaient cet avion dans les club, le premier vol que j'ai fait en CAP10 avec le pilote maison, on est rentré avec +7.5 et -5G ...et il en a été de même pour tous mes petits camarades ! Le mauvais exmple était donné d'entrée de jeu. La première série des CAP (F-BUD.) étaient construit en spruce, plus léger et plus résistant que le pin d'Orégon qui est venu ensuite (40 kg plus léger), la série des BUD a été la meilleure des CAP10B sans aucun doute...

Comme cet avion a des qualités aérodynamiques très bonnes, voir excellentes et bien nous avons tous fait beaucoup plus, beaucoup trop, que ce pourquoi il avait été conçu.

Et puis la voltige de compétition de haut niveau à connu une période charnière dans les années 70 - 80, ce fut la transition en France du CAP20 vers "les" 230, en passant par le 20L le 21. La voltige qui en a découlé est devenu déraisonnable, à l'EVA le 232 est surnommé "la lessiveuse" ce n'est pas pour rien, prendre + - 10G est extrèment mauvais pour l'organisme à haute dose, si le gens ne se tuent pas en vol ils ne feront pour sûr pas une longue retraite..

Il faudrait que les instances internationales revoient le dossier "avion" en imposant des limites, notamment en taux de roulis, 420°sec ça ne veux plus rien dire du tout, ça devient grotestque, la grosse difficulté devient non pas de savoir faire un tonneau, ce n'est plus utile de savoir les faire, mais de savoir faire des arrêts francs avec précision.

Revenons à une voltige que nos amis Helvètes appelle avec beaucoup plus de poésie "vol de virtuosité"
Bee Gee
 
Message(s) : 9
Inscrit(e) le : 03 Août 2005, 10:03

Messagepar Burnouf quentin » 14 Mars 2006, 16:45

si certains ont vu des pilotes allonger sous leur cap 10 c en competitions, il en a surment vu sous le cap 10 c de Ncv...en effet nous astiquons le dessous de notre cap apres chaque journée de vols, pour eviter que l'huile du reniflar ne s'inflitre dans les trappes de visites......
Burnouf quentin
 
Message(s) : 1
Inscrit(e) le : 08 Sep 2005, 19:05

Messagepar J@ck » 24 Mars 2006, 11:21

Aux dernières nouvelles, ce Cap10, B modifié C, de Lognes serait toujours arrêté de vol suite à cet incident.
Décrochement de la commande sur un seul aileron. L'aileron lui était toujours attaché, et le pilote a pu rentrer grâce à la commande toujours effectivement sur l'autre aileron.

Toujours pas de rapport "officiel" sur cet incident...
J@ck
Administrateur
 
Message(s) : 554
Inscrit(e) le : 19 Mai 2005, 18:47
Localisation : Paris

Messagepar luc » 25 Mars 2006, 09:44

La commande s'est decrochée ? Sur l'aileron ou en amont ? La derniere fois que j'ai volé sur le Cap10B, modifié C (un autre) j'ai verifié, mais la seule fixation qui est visible est celle qui se trouve sur l'aileron...

Luc.
luc
 
Message(s) : 41
Inscrit(e) le : 31 Juil 2005, 13:17
Localisation : Essonne

Messagepar Cz » 29 Mars 2006, 11:37

A bee gee, et d'autres:
S'il y a des pilotes prêts à piloter des "lessiveuses", pourquoi le leur interdire?
Personnellement, le jour où je ne serai plus capable de supporter les G, je passerai à autre chose.
Cz
 
Message(s) : 64
Inscrit(e) le : 21 Oct 2005, 10:11

Précédent

Retour vers Actualité

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

cron
Fatal: Not able to open ./cache/data_global.php