Contrôle radio du sol

Informations, questions, technique, retour d'expérience

Messagepar ghc » 20 Avr 2008, 08:26

ah ben j'avais pas vu que tu posais aussi la question ici ;-)
ghc
 
Message(s) : 6
Inscrit(e) le : 02 Juil 2007, 22:14

Messagepar ghc » 20 Avr 2008, 08:27

ah ben j'avais pas vu que tu posais aussi la question ici ;-)
ghc
 
Message(s) : 6
Inscrit(e) le : 02 Juil 2007, 22:14

Messagepar ghc » 20 Avr 2008, 08:28

ah ben j'avais pas vu que tu posais aussi la question ici ;-)
ghc
 
Message(s) : 6
Inscrit(e) le : 02 Juil 2007, 22:14

Contôle

Messagepar Cz » 20 Avr 2008, 10:47

Ben à mon avis, en contrôlant du sol un vol voltige, on n'utilise pas la radio à des fins privées mais "pour les besoins de la sécurité aérienne". Donc on n'est pas concernés par cette soudaine réglementation qui, soit dit en passant, fait partie d'un vaste ensemble de plus en plus menaçant pour les libertés.
France-Voltige demandera quoi qu'il en soit des éclaircissements.
Bons vols.
Cz
 
Message(s) : 64
Inscrit(e) le : 21 Oct 2005, 10:11

Messagepar Sam » 21 Avr 2008, 08:19

ceci concerne les émetteurs fixes, que l'on rencontre dans les aéroclubs pour veiller et intervenir sur les fréquences terrain.

En contrôle sol, on n'utilise que des radios portables.

A+
Sam
Sam
 
Message(s) : 53
Inscrit(e) le : 28 Juil 2005, 10:33
Localisation : Saint Caprais (32)

Messagepar luc » 21 Avr 2008, 13:12

Sam a écrit:ceci concerne les émetteurs fixes, que l'on rencontre dans les aéroclubs pour veiller et intervenir sur les fréquences terrain.

En contrôle sol, on n'utilise que des radios portables.

A+
Sam


+1

en rajoutant que de plus, c'est aussi une question de sécurité, ensuite que l'emission se fait sur une fréquence bien précise qui n'est ni celle du terrain, ni 123.500....on peut donc imaginer ( :? on ne peut plus être sûr de rien) que l'on est pas concerné par ce texte...

Luc
luc
 
Message(s) : 41
Inscrit(e) le : 31 Juil 2005, 13:17
Localisation : Essonne

Messagepar Patrice Sola » 22 Avr 2008, 00:16

La note en question concerne les emetteurs fixe, en voltige pour le contrôle au sol on utilise des portables homologués, donc pas la peine de chercher plus loin. Dans notre petit monde aéronautique quand on est pas tout à fait concerné on a la facheuse habitude d'aller demander si c'est sur et la réponse est souvent : "c'est pas sur, mais vous faites bien de m'en parler, on va refaire le truc pour que vous n'ayez plus à vous poser la question" et hop, nouvelle note concernant les radios portables ;-)
Patrice Sola
 
Message(s) : 11
Inscrit(e) le : 01 Août 2005, 23:31

Messagepar J@ck » 23 Avr 2008, 09:34

Alan met le doigt sur un soucis qu'un autre club a eu en région parisienne... mais dans l'utilisation de la fréquence terrain (officielle) avec la radio portable.
Le problème n'est pas tant dans l'utilisation du matériel mais de celle des fréquences.

Le fait que nous utilisons des émetteurs portables pour contrôler nos vols d'évolution nous exclus de cette 'note' concernant les postes fixes.
Elle semble concerner les terrains sans fréquence dédiée qui utilisent, entre autres, une radio dans les locaux du club sur 123,5... cette radio ne DOIT pas émettre ! Même avec toutes les certifications techniques. Pour éviter l'amende il est même conseillé de la démonter...

Donc pas de soucis pour nos radios portables.

Pourquoi la différences entre postes fixes et portables ?
Elle est très certainement due à la différence de puissance et donc de portée. L'ANFR est chargée dans bien des cas de traquer les émissions "perturbantes" ou parasites, les postes fixes (non déclarés) qui "bavent" à pleine puissance sur un large spectre de fréquence sont leurs cibles régulières...

Patrice, vaut mieux parfois poser la question que de se fier aux "légendes aéronautiques" qui ont parfois la vie longue... ;)
Exemple : un axe voltige ne donne AUCUNE priorité de circulation aérienne
J@ck
Administrateur
 
Message(s) : 554
Inscrit(e) le : 19 Mai 2005, 18:47
Localisation : Paris

Messagepar J@ck » 28 Avr 2008, 19:07

asaubesty a écrit:Dans le cas où aucune fréquence n'a été attribuée officiellement, et où la proximité de la montagne fait que 130.00 ne devrait pas être utilisé, comment faire ? Demander une fréquence à la DGAC ?

J'ai déjà essayé d'avoir une fréquence nationale voltige comme pour la montagne mais la bande utilisable n'est pas large et la DGAC m'a indiqué qu'il ne leur restait plus de "fréquences nationales".

Généralement, le 130 ne gêne pas si l'on est loin d'altisurfaces, d'où son utilisation "coutumière" et tolérée... (nous ne sommes d'ailleurs pas les seuls à nous en servir hors montagnards...)

Pour être tranquille, chaque DAC dispose de 2 fréquences réservées pour les meetings. En utilisation courante il sera difficile de les occuper mais si vous organisez des stages une demande à la DAC devrait recevoir un avis positif s'il n'y pas de meeting dans les parages.
J@ck
Administrateur
 
Message(s) : 554
Inscrit(e) le : 19 Mai 2005, 18:47
Localisation : Paris


Retour vers Sécurité, technique

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

cron
Fatal: Not able to open ./cache/data_global.php